Soulager vos douleurs articulaires: un plan antidouleur pour soulager l’arthrose

L’arthrose touche près de 800 000 Québécois. C’est la forme d’arthrite la plus fréquente et la plus douloureuse selon Heather Holmes, vice-présidente Québec de la Société de l’arthrite. Il ne faut donc pas l’ignorer et plutôt attaquer le taureau par les cornes et trouver le bon plan antidouleur.


D’abord, il faut comprendre que l’intensité, la durée et la fréquence des crises d'arthrose varient d’une personne à l’autre. Tout comme les traitements; ce qui fonctionne pour l’un ne fonctionne pas toujours pour l’autre. Il faut donc trouver ce qui nous convient le mieux pour réduire l'inflammation, calmer la douleur et retrouver une certaine amplitude des mouvements.


Par ou commencer?


Un plan d’autogestion efficace comprends:

  • des exercices thérapeutiques

  • des activités physiques

  • une gestion du poids

  • une saine alimentation

  • différente approche complémentaires (massothérapie, physiothérapie, etc)

  • et des médicaments anti-douleurs


Il vous faut donc découvrir et tester différentes approches pour trouver ce qui vous convient mieux!


1. L'Exercice

Les spécialistes sont formels: l’activité physique est bénéfique contre la douleur. Bouger apaise la douleur grâce à la production d’endorphines qui bloquent les signaux douloureux, stimule la formation de liquide synovial qui lubrifie les articulations, renforce les muscles qui soutiennent les articulations, augmente l’ampleur dans les mouvements, réduit les raideurs et finalement, retarde la détérioration des artic ulations. MARCHE - AQUA-GYM - VÉLO - NATATION sont les sports les plus doux sur les articulations.


2. L’Alimentation

Certains aliments favorisent l’inflammation alors que d’autres la diminuent ou la neutralisent. Les Oméga-3 possèdent des propriétés anti-inflammatoires.

En revanche, selon la nutritionniste Kim Arrey on doit limiter les aliments et les boissons riches en sucre et en matières grasses (surtout en gras trans et en gras saturés), ainsi que les viandes rouges. S’inspirer du régime méditéranéen est tout à fait suggéré.




INFLAMMATION = DÉPRESSION
Selon des études, les sucreries, farines blanches, aliments riches en gras, viandes rouges et charcuteries sont associés à une plus grande prévalence d’inflammation systémique, augmentant le risque de dépression, notamment chez les personnes en surpoids, À préférer: les aliments anti-inflammatoires bénéfiques dont les grands entiers, l’huile d’olive et les poissons.
Dre Isabelle Huot

3. La gestion du poids

Bien que la plupart des gens n’aime pas aborder ce sujet, il faut comprendre que maintenir un poids santé constitue un élément important dans la gestion des douleurs articulaires: ‘’le surplus de poids exerce une pression supplémentaire sur les articulations portantes. C'est-à-dire les genoux, les hanches, les chevilles, le dos et les pieds.


4. Les thérapies

Différentes thérapies comme la massothérapie ou la physiothérapie servent non seulement à contrôler la douleur, mais également à améliorer les capacités physiques et à gérer le stress. Sachant que le stress et l’anxiété jouent des rôles majeurs dans la perception de la douleur, les thérapies ne sont pas à négliger dans l’auto-gestion de la douleur dû à l’arthrose. Bref, plus on stress, plus on risque d’amplifier la crise arthritique!


Lorsque les muscles sont détendus, l’articulation l’est tout autant. Voyez cela très simplement: d’un point de vue musculaire, une articulation est en fait un ensemble d’attaches de muscles. Ainsi, si les muscles sont décontractés, les tensions sur les attaches en sont réduites et par le fait même les douleurs articulaires.


De plus, la relaxation complète du corps lors d’une séance de massothérapie par exemple, favorise la sécrétion d’endorphines. Et vous rappelez-vous ce que l’endorphine créer sur votre corps? Il bloque les signaux douloureux.


Si l’on pousse l'exercice de la massothérapie encore plus loin, cette thérapie permet d’améliorer la circulation sanguine et lymphatique de façon générale. Ainsi, si l’on considère que le sang contient les éléments nécessaires à une guérison naturelle et que la lymphe permet de détoxifier le corps, l'accélération de ces deux fluides corporels favorise à eux-seuls la diminution de l’inflammation et des douleurs musculaires et articulaires. Une rencontre avec votre thérapeute en massothérapie permettra de bien cibler vos besoins.


En bref, on commence toujours par en parler avec son mécedin, car il connaît votre état de santé globale. Par la suite, testez les différentes approches pour bien gérer les douleurs liées à l'arthrose. Vous arrivez forcément à trouver un plan qui vous convient.


Rappelez-vous toujours: le corps n'est pas fait pour souffrir. Prenez soin de lui et il prendra soin de vous encore longtemps.


25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout